Pédagogie différenciée

 

pedagcomp2
Tous les élèves n’apprennent pas au même rythme, ni de la même manière. Certains d’entre eux rencontrent des difficultés dans leurs apprentissages.
L’école tente d’apporter des réponses adéquates aux besoins de tous les élèves qu’elle accueille, quelles que soient les difficultés rencontrées.
La première mesure est celle apportée par l’enseignant au sein de la classe régulière, soit par l’ajustement de ses pratiques professionnelles, soit par la différenciation de ses interventions pour mieux tenir compte de la diversité des élèves.
C’est le rôle de la pédagogie différenciée de faire en sorte que l’élève en difficulté puisse retrouver confiance.
Certains élèves requièrent une prise en charge particulière : les élèves allophones, les élèves rencontrant des difficultés scolaires ou relationnelles, les élèves qui souffrent d’un trouble.
Dans ces cas, des mesures peuvent être mises en place au sein de l’école :

  • des appuis individualisés ou collectifs adaptés aux difficultés scolaires de l’enfant
  • des groupes d’accueil pour les élèves allophones ;
  • les cours de français intensifs pour élèves allophones ou parlant peu le français ;
  • un allègement de la grille horaire.

Le cas échéant, des projets de pédagogie différenciée intégrative sont également élaborés. Ces projets visent au maintien des élèves dans l’école régulière et sont de natures diverses :  soutien en lecture, action socio-éducative ou regroupement ponctuel d’élèves à haut potentiel, par exemple.

Lorsque toutes ces mesures se révèlent insuffisantes, l’intervention d’autres partenaires de l’école est requise : Service de psychologie, psychomotricité et logopédie en milieu scolaire (PPLS), Service de l’Enseignement spécialisé (SESAF) ou le Service de protection de la jeunesse (SPJ).

 

Gestion